Fédérations de l’Education de l’Oise : appel commun au 24.

mercredi 23 janvier 2008
popularité : 42%

Communiqué des fédérations syndicales de l’Éducation Nationale de l’Oise
FSU ; FNEC-FP FO ; SDEN–CGT Educ’Action ; SGEN CFDT ; SUD Éducation ;UNSA Éducation ;

Les personnels de l’éducation nationale seront en grève et manifesteront le 24 janvier.
Aucune des revendications portées lors de la forte mobilisation du 20 novembre n’a reçu de réponse satisfaisante ; que ce soit :
sur la revalorisation globale des salaires et du pouvoir d’achat ;
sur la défense des statuts ;
sur un meilleur budget,
sur les recrutements sur des emplois publics statutaires et pour la fin de la précarité.

Au contraire :

_ le contentieux salarial se creuse :
- Les enseignants ont subi une érosion de leur salaire de plus de 20% depuis 1981 (d’après l’INSEE)
- Le niveau de rémunération de nombreux personnels (les précaires, les catégories C…) est scandaleusement bas !
- Les retraités verront leurs pensions revalorisées de seulement 1,1% en 2008 alors que l’inflation prévisionnelle 2008 est estimée à 2,6%.

_ la saignée de l’emploi public est particulièrement sévère dans l’éducation nationale :
- L’Éducation Nationale est touchée de plein fouet par la suppression de milliers de postes au budget 2008 (dont 11 200 postes d’enseignants) à cause du non remplacement de départs en retraite et de la baisse drastique des recrutements (-10% de postes aux concours)
- Comment vont faire les personnels des collèges et des lycées de Picardie qui perdent cette année 359 postes d’enseignants, 31 postes administratifs, 19 postes de surveillants ? Les collèges et les lycées Picards ont ainsi perdu 1564 emplois en 5 ans !
- Comment vont faire les écoles de Picardie qui doivent accueillir à la rentrée 160 élèves de plus avec une dotation de 4 postes et celles de l’Oise qui pour accueillir 125 élèves de plus « bénéficieront » d’ une dotation de 2 postes soit 1 poste pour 62 élèves ?

_ le renoncement à la réussite de tous caractérise le projet scolaire de ce gouvernement :
Les établissements les plus fragiles verront leurs difficultés accrues et les inégalités s’accentueront ; l’offre de formation sera réduite et restructurée : comme dans l’Enseignement Professionnel et les personnels et les élèves verront leurs conditions de travail se dégrader un peu plus
A travers des annonces incessantes se confirme une politique marquée non seulement par les suppressions de postes, la réduction des recrutements et le développement de la précarité mais aussi par des choix qui remettent en cause une école de la réussite pour tous (suppression des périmètres scolaires, réduction des BEP au profit des bac pro en 3 ans, réduction budgétaire pour l’enseignement agricole public …). Ainsi, à la prochaine rentrée scolaire, la concurrence entre les écoles et les établissements scolaires sera encore renforcée, mais contrairement au discours démagogique qui domine, ce ne sont pas les familles qui « choisiront » les établissements, mais bien les établissements les plus demandés qui choisiront les élèves. Et ce ne sont pas les grandes déclarations d’intention qui suffiront à faire obstacle aux logiques de ghettoïsation déjà à l’œuvre et à garantir une meilleure mixité sociale et scolaire. Toutes les études déjà réalisées depuis longtemps dans les Etats où il n’y a pas de périmètres scolaires ont démontré l’amplification de la ségrégation sociale et scolaire et l’aggravation des écarts entre les élèves les plus faibles et les élèves les plus forts.

A cela s’ajoute
- Le service minimum d’accueil dans les écoles qui constitue une entrave à l’exercice du droit de grève.
- Une préparation de la rentrée 2008 différée pour des raisons électoralistes !

Pour toutes ces raisons, les fédérations de l’Éducation de l’Oise FSU ; FNEC-FP FO ; SDEN-CGT Educ’Action ; SGEN CFDT ; SUD Éducation ; UNSA Éducation
appellent les personnels à porter leurs revendications
- pour l’augmentation des salaires, la revalorisation du point d’indice ; le maintien du statut national et aucune suppression de postes ;
- contre les diverses mesures qui dégradent le service public d’éducation ;
et à participer massivement à l’action du 24 janvier par la grève et à manifester.

Manifestation : rassemblement le 24 à BEAUVAIS, 14H30, Place du Jeu de paume.


Contact

FSU de l’ Oise


11, rue du Morvan
BP 80831
60008 BEAUVAIS Cedex


Tél. : 09 52 91 01 06
Port. : 06 28 13 29 74
Fax : 03 44 02 74 97
Mél : fsu60@fsu.fr
Facebook : https://www.facebook.com/FSU-Oise-4...
Twitter : https://twitter.com/fsu_60

Agenda

<<

2017

 

<<

Octobre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
2526272829301
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
303112345
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois